EXPLORER

 

Pour cette étape de travail, nous avons mis au point deux protocoles d'expérimentation de notre territoire urbain :

  • le premier pouvant être réalisé à sa guise lors de trajets du quotidien,
  • le deuxième permettant de cadrer les expérimentations longues ayant pour point de départ le lieu d’habitation.   

Ces expérimentations in-situ se sont déroulées de février à juillet 2011 et ont permis de récolter des matières (textes, sons, images, gestes, mots, mouvements…) ayant servis par la suite aux improvisations en studio.  

Dans les pages suivantes, chacune à sa manière a tenté de restituer le résultat de ces expérimentations et donc une part de son territoire intime.

 

Protocole des expérimentations longues au départ du lieu de vie

15' - Préparation corporelle. S'étendre et connecter les différents volumes du corps (tête, tronc, bassin). Porter attention aux différents rythmes corporels (respiration, battement du cœur...), à la matière qui habitent ces différents volumes (les organes, les tissus, les muscles) et qui circulent à travers le corps (le long des veines, des artères, des canaux). Voyage intime à travers le corps et ses différents territoires, comme sur un bateau (le corps étant constitué d'abord de liquides).

 

45' - Déambulation. Pratique du territoire par la marche. Parcourir le quartier et relever les frontières, les limites, les seuils de son territoire; en repérer les nœuds, les tensions, les centres, les repères; identifier les marques, les signatures, les traits, les couleurs, les détails...Collecter des matières dans la ville (sons, bruits, images, mots, mouvements, gestes, objets...)

 

15' - Écriture intuitive. S'arrêter dans un café ou sur un banc public et écrire. Utiliser la méthode d'observation de Perec dans ses travaux pratiques "Espèces d'espaces" (chapitre sur la rue). Autre possibilité: Retracer de mémoire le parcours réalisé (le nom des rues, la tête ou la démarche des passants croisés, le nombre de cafés, de boulangerie, de tabac rencontrés...); noter les détails; observer les micro-mouvements, le passage du temps; être attentive à l'apparition du lointain dans le proche...

 

45' - Suite déambulation. Même processus que précédemment.

 

30' - Tracée de la carte du territoire expérimenté ce jour. A partir des matières sonores, visuelles, corporelles récolés dans la ville, tracer la carte de mon territoire.

30' - Temps de rencontre et d'échange.

Protocole des expérimentations courtes sur des trajets quotidiens

"Danser, c'est observer"

 

Exercices de marche

 

  • Marcher avec le corps en "éveil" ou en "état de danse", prendre conscience de la marche, du poids du corps, de l'organisation du squelette, des rythmes internes du corps, de la respiration, des postures, des micro-mouvements...
  • Raser les murs pendant toute une journée (dans la mesure du possible)
  • Suivre quelqu'un (sans qu'il s'en aperçoive) en le cadrant au cours du parcours commun (comme si on voulait prendre des photos ou cadrer par un son comme un écho à ce qu'on voit) - autre alternative se faire suivre par quelqu'un sans qu'il ne s'en aperçoive.
  • Poursuivre quelqu'un même en marchant à reculons
  • Repartir en cadrant physiquement quelqu'un à l'aide d'une tierce personne
  • Prendre un chemin de traverse
  • Partir dans le sens opposé
  • Marcher avec une alternance : deux pas normaux / un pas chassé / deux pas normaux / un pas chassé

 

Mesures de l'espace

 

  • Mesurer en pas ses trajets les plus fréquents.
  • Pendant une journée, s'efforcer de ne jamais emprunter le chemin le plus court (où qu'on pense être le plus court) pour aller d'un point A à un point B

 

Le rythme

 

  • Marcher en modulant les vitesses : partir d'une marche très lente (inspirée même de la lenteur du bûto) en allant jusqu'à courir très vite.
  • Marcher en s'appuyant sur le rythme des passants.
  • Grâce à des chaussures qui claquent le sol et sur un trajet défini qui sera toujours le même, reliant toujours le même point A au même point B, emprunter le rythme d'un passant, se fondre dans son rythme.

 

La démarche

 

  • Marcher en adoptant une démarche qui vous semble "caractériser", "qualifier", "représenter" la rue ou le lieu traversé (exemple déhanchement, balancement des bras, marche décidée, etc.).
  • Marcher en s'inspirant de la démarche des passants.

 

La voix, le son, la musique

 

  • Marcher en saluant ou en adressant la parole à tous les passants que vous croisez.
  • Marcher en sifflant de façon guillerette un air connu, faire en sorte d'être entendu tout en restant inaperçu, comme si de rien n'était.

 

Perceptions

 

  • Pendant toute une journée porter des lunettes de soleil dès qu'on entre dans l'espace public (rue, commerce, métro). Derrière les lunettes, observer ce qu'on ne s'autorise pas tjs à observer, rester attentif aux réactions d'autrui.

 

Observations et imagination

 

  • Prévisualiser son parcours avant de le faire (les rues, les traversés, les repères...) et refaire a posteriori le parcours mental - noter les différences.
  • Repérer au moins 3 détails sur votre trajet quotidien que vous n'aviez jamais remarqué avant.
  • Associer à chaque rue, ou chaque morceau de rue, une couleur, une texture, une qualité, un son, un mouvement.
  • Essayer de se remémorer les circonstances et les détails de la première rencontre avec une rue, une place, un lieu de son territoire aujourd'hui quotidien, et noter ces détails...

 

Trouvailles

 

  • Trouver son nom du jour
  • Trouver la B.O du jour (chanson que l'on fredonne au cours de la promenade, son qui nous arrive, conversations...)
  • Trouver le mouvement qui traduit ce que l'on traverse, le faire à l'endroit où l'on est. - alternative trouver le mot
  • Trouver son reflet du jour