Les danseuses

Céline Auclair

 

Danseuse depuis mon plus jeune âge, j’ai expérimenté différents styles de danse (classique, moderne, africaine, hip-hop...), avant de découvrir la danse contemporaine à l'école nationale de danse d'Argenteuil auprès de Keiko Sainthorant. Dans le cadre de cette formation, j'ai eu la chance de réaliser de nombreux stages et ateliers avec des chorégraphes tels que Odile Duboc, Paco Decina, Régine Chopinot, Mic Guillaumes...

J'ai ensuite poursuivi mon enseignement aux Rencontres Internationales de Danse Contemporaine, au centre CHOREIA et dans d'autres lieux de formation sur Paris. En 2006, lors d’un séjour de six mois en Argentine, j’ai découvert le contact-improvisation et le champ des pratiques d’expressions corporelles, qui ont profondément bouleversé ma conception et ma pratique de la danse contemporaine. Depuis j’ai eu l’occasion d’étudier et de travailler avec différents chorégraphes et pédagogues qui ont nourri ma pratique et ont contribué à faire évoluer ma pensée du geste dansé. Aujourd’hui professeur de danse, diplômée d’Etat, je dispense des cours techniques et des ateliers d’improvisation au sein de plusieurs associations.

De formation ingénieur urbaniste, je suis par ailleurs très impliquée dans le champ de la performance en espace public et de la danse in-situ. J'ai participé à plusieurs projets ayant pour objet la relation du corps à l'espace, et notamment à l'espace public urbain (auprès de chorégraphes tels que Willi Dorner, Laurent Pichaud, Christian Bourigault...) et écrit un mémoire sur la danse comme médium de renouvellement de la pensée du corps dans la conception de l'espace public. 

Depuis 3 ans, je me suis également investie dans différents collectifs de recherche en danse, de création chorégraphique et d'organisation d'évènements autour des pratiques corporelles et sensibles. Je pratique également le yoga Iyengar, le tango et la danse buto.

 

Laurence NGuyen-Monnot

Après une formation classique, j'ai commncé à pratiquer la danse contemporaine avec Mohamed Ahmada, Peter Goss et Stéphanie Auberville. J'aimerais dépasser le statut confortable de spectatrice éclairée, en intervenant dans le cadre de scénographies ou au sein de performances. Devenir, à ma mesure, actrice de la scène contemporaine. J'ai ainsi dansé avec Jules Beckman, la Cie Willi Dorner, la Cie des Gens d’Uterpan, Deborah Hay, la Cie Line and Mind, la Cie X-Sud de Laurent Pichaud, Marion Ruchti, la Cie Alambic, Christian Bourigault, la Cie ma2 de Nicolas Maloufi, Eva Klimácková, Wes Howard, Robyn Orlin et la Cie 37/40. 

 Parallèlement, je suis architecte, associée à Nicolas Monnot. En 2005, nous avons créée ensemble l’agence d’architecture ARCHIVOX. Nous y développons des projets d’urbanisme, de logements, d’équipements publics et de scénographies destinées à l’espace muséal. Le développement d’un département recherche pour ARCHIVOX, un autre regard sur l’architecture au travers du prisme des voyages d’étude et des acteurs de la création contemporaine nous permet de garder sur le monde qui nous entoure un questionnement permanent qui abreuve notre production. Nous nous sommes ainsi associés à l’architecte ingénieur, Christian Delécluse pour un workshop “ Geste et architecture “ à la UCL Bartlett School of Graduate Studies de Londres, en partenariat avec la Laban School (2009). Nous avons aussi créé “BIRTH EXP-01”, projet transversal entre Danse et Architecture sur un site en construction à Aulnay-sous-Bois (2010).

Actuellement, je suis aussi l'un des membres actifs du groupe "PP" qui base ses recherches sur le travail chorégraphique de Deborah Hay, performances pour le festival Afterskite à l’Atelier de Paris de Carolyn Carlson en juin 2011 et à venir en septembre 2012.

 

Marion Valentine

Je pratique la danse depuis mon plus jeune âge mais c'est à l'adolescence que j'en découvre une approche plus contemporaine avec les chorégraphes Sylvie Le Quéré, Mathias Groos et Lhacen Hamed.À Nantes, où je poursuis des études de sociologie, je participe aux ateliers proposés par la compagnie universitaire Taille Unique, découvre la danse-contact avec la Cie Quidam et monte le collectif Poplité avec lequel je crée une pièce présentée dans des festivals universitaires. L'envie de lier la danse à mon cursus universitaire, me mène en 2007 au département danse de l'université Paris 8. Dans ce cadre, je participe à un workshop  avec Anne Collod autour de "Parades & Changes" d'Anna Halprin, qui marque ma pratique de l'improvisation. Puis, stagiaire aux Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis, je fais un pas vers le développement de projets chorégraphiques et m'intéresse aux nouveaux espaces de rencontre avec la danse. Cela m'amène à travailler sur la présence de la danse dans l'espace urbain et sur ses enjeux tant sociaux et politiques, qu'artistiques et urbains. Je monte en 2009 à Saint-Denis le projet participatif Rue de la danse qui rassemble pendant trois mois des amateurs et des artistes professionnels pour un parcours de création chorégraphique en espace urbain. Diplômée, je travaille pendant deux ans en tant qu'administratrice avec le chorégraphe Christian Bourigault, Cie de l'Alambic. En 2010, j'impulse la création du collectif CORPS au 6b dont l'activité se développe entre découverte de pratiques corporelles et création de performances.

Aujourd'hui, mon engagement professionnel se situe dans le développement de projets artistiques liés à des problématiques territoriales et participatives (avec le collectif Cochenko et le 6b) et mon épanouissement personnel, dans les espaces de pratique chorégraphique que j'essaye d'inventer (Projet Terriroires et le CORPS).